Eloïse, 25 ans et émotive

jeune fille timide

Eloïse, 25 ans, étudiante et émotive : «Je rougissais en public …»

«L’éreutophobie, la peur de rougir en présence des autres me minait depuis mon adolescence. Complètement handicapant d’être hyper-émotive, timide et avoir peur d’être confrontée aux autres pour rougir encore plus… La sophrologie m’a permis de sortir de ce cercle vicieux et m’a appris à mieux contrôler mon émotivité et ma timidité. Avec des exercices de visualisation, j’ai renforcé la confiance en moi en affrontant progressivement et positivement les situations à problème…»

EtudianteParis

About the Author

Elie Dos Santos