jeune fille stress

Le stress – définition

Quelques notions sur le stress

Le stress (en anglais pression émotionnelle, de l’ancien français destresse), ou syndrome général d’adaptation, est l’ensemble des réponses d’un organisme soumis à des pressions ou contraintes de la part de son environnement. Dans le langage courant, on parle de stress positif (eustress en anglais) ou négatif (distress).

La notion de stress a été introduite par l’endoctrinologue Hans Selye, qui publie en 1956 « The stress of life » (Le Stress de la vie). Il y décrit le mécanisme du syndrome d’adaptation, c’est-à-dire l’ensemble des modifications qui permettent à un organisme de supporter les conséquences d’un traumatisme naturel ou opératoire.

Comment le stress fonctionne

Un événement stressant provoque une réaction en chaîne qui débute dans le cerveau et aboutit à la production de cortisol par les glandes surrénales. Le cortisol active alors en retour deux zones du cerveau :  le cortex cérébral pour qu’il réagisse au stimulus stressant (fuite, attaque, immobilisation…) et l’hippocampe, qui va apaiser la réaction. Si le stress est trop fort ou prolongé, l’hippocampe saturé de cortisol ne peut plus assurer la régulation. Le cortisol envahit le cerveau et installe une dépression.

D’après lui, le syndrome de stress évolue en suivant trois stades successifs:

  1. « Réaction d’alarme » : les forces de défense sont mobilisées
  2. « Stade de résistance » : adaptation à l’agent stressant
  3. « Stade d’épuisement » : inexorablement atteint si l’agent stressant est suffisamment puissant et agit longtemps

Quelle pression engendre le stress

La pression psychique nécessaire pour engendrer le stress est une réaction psycho-physiologique devant une urgence. Trois genres de causes peuvent provoquer cette réaction d’urgence:

  1. les changements rapides, (positifs ou négatifs),
  2. les menaces ou les dangers que nous rencontrons (objectivement fondés ou non) et
  3. notre impression (justifiée ou non) d’avoir à réagir rapidement à la situation.

Lorsque nous sommes dans une situation d’urgence, notre organisme se mobilise intensément pour être capable d’y faire face adéquatement. C’est la sécrétion d’adrénaline qui permet de rendre instantanément disponibles les ressources de notre organisme. Elle augmente l’acuité de nos sens et de nos perceptions, la rapidité de nos réflexes et la force de nos muscles.

La réaction naturelle

La suite normale à cette violente mobilisation générale est une action vigoureuse qui utilise les ressources rendues disponibles par la décharge d’adrénaline. Selon la situation et les décisions que nous prenons sur le moment, cette action est une fuite ou un combat: on agit pour éviter le danger qui nous menace ou pour combattre l’obstacle qui se dresse devant nous.

L’action vigoureuse rétablit l’équilibre psycho-physiologique et entraîne une sensation de bien-être et de satisfaction. Subjectivement, on éprouve un plaisir lié à l’intensité de ce que nous avons vécu. La fatigue et le besoin de récupérer apparaissent naturellement ensuite pour compléter le cycle. On ressent alors ce qu’on appelle une « bonne fatigue ».

Dans la mesure où ces suites naturelles peuvent avoir lieu, le stress chronique destructeur est impossible. On parle alors de stress positif ou, plus communément, d’une vie excitante! Certaines personnes deviennent même « accrochées » à l’adrénaline: ces moments de mobilisation intense accompagnée de peur et d’action vigoureuse deviennent leur principale façon de se sentir vivantes. C’est, par exemple, une dimension importante de la passion du jeu ou de la pratique des sports extrêmes.

Par contre, si le passage à l’action n’a pas lieu, les risques de souffrir de stress augmentent considérablement. C’est alors qu’on peut parler d’une gestion inadéquate de la pression. Une seule expérience ne suffit pas à engendrer un stress chronique: il faut une répétition fréquente de cette pression mal gérée.

Pour prendre rendez-vous, appelez le 01 57 75 08 53 ou contact par Email.

Merci de votre soutien, merci de partager :

A lire aussi

About the Author

Elie Dos Santos